Contenu de connexion

Gagner un million de timbres ça change pas le monde sauf que… Germaine Lauzon elle, elle va pouvoir avoir tout ce qu’il y a dans son »cataloye ».

Dans les années soixante, gagner un million de timbres, ça veut dire qu’elle va enfin pouvoir meubler sa maison en neuf et se permettre d’avoir » toutes sortes de choses neuves ». Tout son monde va changer, elle fera l’envie de toutes ses voisines… Ça veut dire que sa vie plate et pauvre va changer complètement.

 

À travers la vie de Germaine, Il y aura l’ histoire qu’on sait et les ‘histoires cachées. Sa vie plate et pleine de misère, le vie plate de ses sœurs, de ses voisines, les drames insoupçonnés qui se passent dans son entourage.

Les belles-soeurs, ce son des voisines jalouses, des voisines qui mènes une vie plate, qui aiment le bingo, la religion et surtout PLACOTTER DES AUTRES!

Les belles-soeurs, ce sont aussi quinze femmes passionnées, animées d’un désir fou d’être sur la scène du vieux moulin Marcoux.

Quelle agréable saison que celle-là. Nous avons eu tant de plaisir ensemble à prendre des personnages d’un texte et leurs donner vie, leurs donner un caractère, des manies…

Nous avons toutes ce même attachement pour le théâtre, cette même passion de la vie et ce même désir démesuré de monter sur une scène avec parfois ce trac fou qui nous enveloppe mais qui nous permet de même coup de donner enfin vie à ce rêve… de pouvoir être une comédienne!

On dit que les gens extraordinaires ne savent pas qu’ils sont. Alors permettez-moi, les filles, de vous dire que je vous trouve EXTRAORDINAIRE.

Judith Jobin

La distribution

Affiche 1998-1

Archives vidéos

Retour vers le haut